Comment réparer un ventilateur qui fait du bruit ?

Les ventilateurs fréquemment utilisés ont tendance à accumuler de la poussière. Cette accumulation peut provoquer un bruit anormal et même affecter les performances globales. Heureusement, cette réparation est relativement simple et ne nécessite même pas de tournevis. Vous n’avez besoin que d’un chiffon humide ou d’une serviette et de deux mains. Cet article fera donc la lumière sur le processus de réparation du ventilateur faisant du bruit à cause de la poussière.

Sources de bruit du ventilateur

Comme nous le savons tous, la saleté est une cause courante de ce problème, mais ce n’est peut-être pas le cas, mais elle est causée par une autre partie du ventilateur (par exemple, un moteur). Ce problème n’est pas résolu dans cet article, donc si votre ventilateur fait toujours du bruit après un bon nettoyage, vous devrez peut-être rechercher d’autres problèmes à résoudre.

Différentes étapes de réparation du ventilateur qui fait du bruit

Au prime abord, avant de commencer les réparations, assurez-vous de couper l’alimentation et de débrancher le ventilateur. Placez le ventilateur sur une surface plane et non obstruée (comme une table). Il peut être utile de mettre une serviette sous le ventilateur pour empêcher la poussière de tomber.

Ensuite, retirez les clips qui fixent la cage de protection un par un du ventilateur. Bien que cela nécessite une force, ne tirez pas trop fort sur les clips, sinon ils risquent de se casser. Lorsque vous retirez le dernier vice, assurez-vous de soutenir la cage de l’autre main. Sinon, il risque de tomber. Après avoir retiré la partie avant de la cage, retirez-la du ventilateur et mettez-la de côté

A lire  Toutes les caractéristiques de l'aspirateur robot wi-fi Neato Robotics D701 !

Maintenant que vous pouvez accéder aux lames, il est temps de les démonter. Tenez la lame d’une main et dévissez le capuchon. Faites attention au sens de dévissage du couvercle. Il est indiqué dans le sens des aiguilles d’une montre sur le ventilateur. S’il est difficile de dévisser le couvercle, cela peut être dû à la mauvaise direction. Une fois desserré, le couvercle doit être facile à retirer.

Après avoir retiré le couvercle, vous pouvez retirer la lame. Tirez le ventilateur vers l’arrière avec l’autre bras et retirez l’ensemble des pales. Mettez la lame de côté. Retirez maintenant la deuxième partie de la cage. Retirez d’abord le couvercle. Comme pour le premier couvercle, vérifiez le sens de desserrage. Cette fois, vous devriez dévisser le ventilateur dans le sens antihoraire.

Après avoir retiré le couvercle, vous pouvez maintenant faire glisser la deuxième partie du boîtier. Lors du remontage du ventilateur, n’oubliez pas de réorganiser cette partie du cadre en alignant le trou au centre du cadre avec le clip en plastique sur la base.

Il est temps de nettoyer ! Tout d’abord, la lame. Ne plongez pas le ventilateur dans l’eau et ne laissez pas l’eau pénétrer à l’intérieur du moteur. Mouillez un chiffon ou des gants avec de l’eau tiède, puis commencez à essuyer la surface de la lame. N’utilisez jamais d’essence, de produits chimiques ou de diluant pour nettoyer le ventilateur.

Enfin, le reste des parties du ventilateur. Comme pour les deux dernières étapes, essuyez le rotor et la zone autour du rotor. Après le nettoyage, assurez-vous de bien sécher le ventilateur avant d’utiliser un chiffon ou une serviette.

A lire  Quels sont vos options pour un débarras de printemps ?

Pour un nettoyage en profondeur, vaporisez de l’air comprimé dans le ventilateur pour nettoyer la zone poussiéreuse autour du moteur, augmentant ainsi la durée de vie du ventilateur. Actuellement, le ventilateur devrait être comme neuf et sans bruit. Assurez-vous de le nettoyer fréquemment pour un bon entretient.

Comment bien racheter un ventilateur fiable si le sien est cassé ?

Si votre ventilateur est cassé et que vous souhaitez en acquérir un nouveau, vous devez faire attention à certains critères. Premièrement, si vous souhaitez plus d’informations vous pouvez vous renseigner dans une grande enseigne ou en ligne. Mais la plus importante des règles et de choisir un ventilateur qui respectera les normes européennes. Si votre ventilateur est aux normes européenne ou française vous saurez que vous achetez un matériel qui ne fera pas griller vos prises électriques, comme c’est le cas avec des ventilateurs venus de d’autres pays. La raison est toute simple, les watts des ventilateurs étrangers ne sont pas adaptés à nos prises.

Ensuite, vous pouvez choisir votre ventilateur en fonction des options que ce dernier aura. Pour faire simple, si vous souhaitez un ventilateur très performant, vous pouvez sélectionner un ventilateur avec fonction rotative, sur pieds ou non, ou encore à plusieurs vitesses. Il existe aussi des ventilateurs ou vous avez un compartiment pour rajouter de l’eau, et le ventilateur a le même fonctionnement qu’une petite climatisation sans la grosse installation que vous infligerez une climatisation murale.

Le prix d’un nouveau ventilateur varie entre 16€ pour le plus simple d’une marque discount et 900€ pour un ventilateur extrêmement sophistiqué. Si vous décidez d’investir une telle somme, il sera préférable de consulter un professionnel du ventilateur qui saura vous conseiller et vous dirigez vers le modèle le plus adapté à vos besoins. Il ne vous conseillera pas le même ventilateur selon que vous souhaitez refroidir votre chambre pendant la nuit ou selon que vous souhaitez l’utiliser de manière quotidienne dans votre salon.

A lire  Comment choisir les meilleurs plafonniers LED en 2023

Le choix de votre ventilateur n’est pas à prendre à la légère, une trop forte exposition et vous voilà enrhumé pour tout le reste de votre été !